Sécurité électrique : notion de courant de fuite

détecteurs de fumée
Détecteurs de fumée pour prémunir les bâtiments des incendies
décembre 1, 2015
Sécurité électrique
Sécurité électrique : dispositif de coupe-circuit
décembre 1, 2015
Sécurité électrique

Le courant de fuite est défini en électronique comme étant une perte graduelle de la charge électrique d’un condensateur. Il peut être causé par un défaut d’isolation, des dépôts conducteurs ou encore l’humidité. Le courant de fuite représente une grande perte d’énergie puisqu’il décharge petit à petit le condensateur. Par ailleurs, il peut être dangereux pour les personnes.

Les effets du courant sur l’être humain

Ce phénomène peut être néfaste pour le corps humain. En effet, le seuil de perception en fonction de l’état de la peau est de 0,5 à 1 mA. A partir de 30 mA, la victime subit une paralysie ventilatoire à 500 mA pendant 100 millisecondes c’est la Paralysie ventilatoire et fibrillation ventriculaire. La fibrillation ventriculaire étant la cause principale de la mort lors d’un choc électrique même si quelques décès sont dus à des arrêts cardiaques ou l’asphyxie. Il est donc recommandé de mettre en place un système qui permet d’ouvrir instantanément le circuit en cas d’un courant de fuite supérieur à 30 mA sous une tension de 230 V. Il peut être judicieux de raccorder la prise des appareils électroménagers à la terre ou encore de poser un disjoncteur différentiel en tête de ligne sur le tableau électrique. Ce sont déjà des démarches efficaces pour éviter l’électrocution ou l’électrisation.

Comment mesurer le courant de fuite ?

La communication ESTI 5/2007 autorise les mesures du courant de fuite à la place des mesures d’isolement. Il faut néanmoins respecter plusieurs conditions. De nombreux appareils permettant de telles démarches sont disponibles sur le marché comme les pinces pour courant de fuite. Elles peuvent calculer les courants même lorsque ceux-ci sont dans la gamme des milliampères ou résiduels DDR. Lorsqu’elles détectent un défaut d’isolement, la somme des courants grimpe selon le courant qui va à la terre. L’appareil détecte rapidement ce genre de défaut et permet ainsi d’éviter un déclenchement.

On peut procéder à la mesure du courant de fuite uniquement au moment des contrôles périodiques ou lorsque les valeurs de mesure d’isolement sont accessibles. Il est primordial de respecter ces quelques critères. L’installation électrique doit être évaluée uniquement au moment où il y a un courant de charge et il est primordial que la précision de la pince ampérométrique soit d’au moins 0,1 mA. Par ailleurs, si le courant de fuite est en-dessous de 30 mA, les chiffres qui en découlent seront consignés. Si la valeur se situe entre 30 mA et 300 mA, il convient à la fois de le consigner et de réaliser une justification. Une mesure d’isolement doit être faite au-delà de 300 mA. Ces différentes mesures doivent être réalisées par un installateur qui saura prendre les décisions nécessaires en cas de défaut d’installation.