Travailler dans des conditions de froid : protéger son corps et garder son énergie

Stockage correct des bouteilles de gaz et en toute sécurité
mars 18, 2021
Portes coupe-feu : caractéristiques et normes pour une meilleure sécurité
mars 18, 2021

Les travailleurs à l’extérieur dans des conditions d’humidité et de froid ont absolument besoin de vêtements adaptés. Sinon, il y a un risque d’hypothermie relativement rapide. Les conséquences les plus courantes sont les rhumes et les maladies chroniques des voies respiratoires et des articulations.

À basse température, il est logique que les travailleurs portent plusieurs couches de vêtements les unes sur les autres : veste et pantalon en microfibres et dessous de sous-vêtements en tissu polaire, qui absorbe l’humidité et fournit de la chaleur. L’humidité causée par la transpiration doit pouvoir s’échapper à l’extérieur du vêtement, ce qui permet un échange efficace d’air et de chaleur entre le corps et l’environnement. Cela vous empêche de vous refroidir. La plupart de la chaleur est dissipée par la tête. Par conséquent, les jours de grand froid, il est indispensable de prévoir des casquettes d’hiver supplémentaires aux casques de protection.

Il existe également des gants de travail thermiques fins pour les mains, avec lesquels on peut travailler sans problème et s’attaquer correctement.

Le cou ne doit pas non plus être oublié. Ici, vous êtes très sensible au froid et au vent et si vous n’êtes pas suffisamment protégé par un foulard ou un tissu, il peut vous gratter rapidement la gorge et le signal de départ d’un rhume est donné.

Rassembler la chaleur et l’énergie

Afin de pouvoir mieux supporter le froid, les pauses sont très importantes. Ici, la température optimale des salles de repos est d’environ 21°C. Ce n’est ni trop chaud ni trop froid. Les travailleurs peuvent se réchauffer un peu sans transpirer. Si les pièces sont trop chaudes, il y a à nouveau le danger de prendre froid à cause de l’air froid et du vent. Une courte pause le matin et une l’après-midi vous permettent de vous ressourcer pour la journée de travail. Une phase d’échauffement un peu plus longue est bien sûr la pause déjeuner.

Il ne faut pas oublier de boire, même les jours de grand froid. Il est compréhensible que l’on ait plus soif par temps chaud que par temps froid. Mais même les jours de grand froid, notre corps a besoin de suffisamment de liquide.

Notre conseil : si vous en avez la possibilité, prenez une boisson chaude (thé, café ou cacao) pendant les pauses. Cela vous donne une force supplémentaire et vous réchauffe de l’intérieur. Vous pouvez aussi préparer une bouteille thermos de thé ou de café à la maison pour pouvoir la boire encore et encore tout au long de la journée.

Portez une attention particulière à votre peau

Malheureusement, notre peau est trop souvent oubliée. Nous ne remarquons que lorsqu’elle est tendue, brûlée, irritée ou, dans le pire des cas, même fissurée et ensanglantée, qu’elle est assez éprouvante pour notre peau à ces températures.

En pharmacie ou en droguerie, vous pouvez vous procurer de bonnes crèmes de protection contre le froid pour le visage, les lèvres et les mains pour peu d’argent.

Quels sont les dangers de ce froid ?

De nombreuses blessures se produisent sur les voies de circulation des chantiers de construction, dans des conditions de glisse et de neige. Des sources de danger pour les accidents de trébuchement, de glissade et de chute se cachent également sur les échafaudages, dans les escaliers ou lors de travaux de maintenance sur des machines verglacées. Il est donc important de déneiger à temps les voies de circulation et les lieux de travail et d’utiliser des produits abrasifs appropriés tels que le sel ou la sciure en cas de givrage. Une source de risque souvent sous-estimée pendant la saison noire est également l’éclairage insuffisant des chantiers de construction. Il est extrêmement important ici d’éclairer les routes principales sans éblouissement.

Obligation de diligence des employeurs

Il n’y a pratiquement pas de limite de température inférieure pour le travail à l’extérieur. Toutefois, les employeurs sont tenus d’identifier et d’évaluer les risques et l’exposition des employés. Si nécessaire, des mesures appropriées doivent être prises et documentées

Ce devoir général de diligence est concrétisé dans les règlements de protection des salariés. Lorsqu’ils travaillent à l’extérieur, les employeurs doivent fournir des vêtements de protection contre le froid et les intempéries et des mesures organisationnelles appropriées doivent être prises pour atténuer les effets des conditions climatiques.