Obtention d’une attestation d’agent de sécurité sur chantier

agent de sécurité

L’agent de sécurité est un cadre qui est sous le commandement du maître d’œuvre. Son principal rôle est de veiller à la sécurité du chantier ainsi que de toutes les personnes qui s’y trouvent. Il a le devoir de planifier et de contrôler toutes les activités qui ont un rapport avec la prévention des accidents ou encore les lésions professionnelles.

Comment devient-on un agent de sécurité de chantier ?

Les personnes qui veulent faire ce métier doivent détenir une attestation. Pour l’obtenir il faut suivre avec succès le cours d’agent de sécurité qui est sous l’administration de l’AECQ et offert au Collège Ahuntsic. Ce document peut aussi être fourni aux professionnels qui possèdent les connaisses techniques équivalentes à ces cours. C’est le comité d’examen de la CSST qui évalue les compétences. Il faudra pour cela suivre trois grandes étapes. La première chose à faire est de fournir une demande d’analyse de dossier. Quand c’est fait, le futur agent de sécurité des chantiers doit se préparer à l’examen écrit. Il faudra enfin qu’il effectue un stage auprès d’une entreprise spécialisée dans la construction. Une fois ces étapes passées, il peut exercer en tant qu’agent de sécurité de chantier.

Plus concrètement, pour être admissible à l’examen, il faut qu’il ait cumulé des années d’expérience dans le domaine de la construction pour combler les années de scolarités manquantes. Pour les cours de l’ASP, il est nécessaire de suivre 30 heurs de cours axé sur la « Santé et sécurité générale sur les chantiers de construction ». Ceux qui ont déjà travaillé devront au minimum avoir 10 années d’expérience dans la construction d’immeubles industriels, de bâtiments publics ou encore les locaux commerciaux. Cette expertise doit être cumulée sur un chantier avec des règles de sécurité gérées par le Code de sécurité pour les travaux de construction.

Pour la demande, il faut faire parvenir un dossier complet. Il comprend un curriculum vitae avec les informations comme les années d’expérience de travail, les emplois occupés avec la description de chaque poste, le nom des entreprises. Il faudra en outre informer la date de naissance, les trois derniers chiffres du contrat d’assurance sociale, les photocopies des diplômes et des preuves sur lesquelles il a bien suivi le cours de 30 heures. Enfin, il faut fournir des pièces permettant de voir le nombre d’années d’expérience. Pour rappel, le dossier ne sera examiné que lorsqu’il sera complet. En ce qui concerne l’étape de l’examen écrit, il vise à évaluer les compétences du candidat. Le stage lui permettra enfin de se mettre dans le bain et d’avoir un aperçu des missions qu’il aura à accomplir.