Métiers auxquels la loi française impose les chaussures de sécurité

chaussures de sécurité

Le port des chaussures de sécurité au travail est réglementé par la loi française. Certains métiers exigent des protections spécifiques au travail. Les chaussures de sécurité homme et femmes sont ainsi obligatoires. La réglementation concernant les chaussures de sécurité obligatoires pour un métier est précisée dans la norme ISO.

La norme EN ISO 20347

Pour réglementer les chaussures de travail à usage professionnel, on peut se référer à la norme EN ISO 20345 et EN ISO 20347. Précisons que la norme EN ISO 20345 concerne les chaussures de sécurité puisque la norme EN ISO 20347 définit les chaussures de travail sans embouts de protection contre l’écrasement et les chocs.

Les chaussures normées EN ISO 20345 permettent de certifier au minimum une chaussure qui doit être équipée d’une coque de protection résistant à une pression de 200 joules. D’autres classifications peuvent ensuite être définies selon l’usage. Parmi les 6 classifications principales de la norme EN 20345, on distingue la norme SB, S1, S2, S3, S4 et S5. Ces classifications touchent les caractéristiques obligatoires des chaussures de sécurité homme et femme.

Normes additionnelles usuelles pour chaussures de sécurité

Les chaussures de sécurité peuvent inclure une ou plusieurs normes additionnelles. Selon le travail à effectuer, l’employé devra porter les chaussures de sécurité appropriées. La norme P représente une chaussure équipée d’une semelle anti-perforation, la norme SRC (SRA ou SRB) indique une semelle antidérapante qui varie selon le type de sol. Les chaussures de sécurité possédant une norme à HRO sont dotées d’une semelle résistante à une chaleur atteignant jusqu’à 300 °C.

Les normes HI et CI indiquent que les chaussures possèdent une isolation contre la chaleur et contre le froid. Les normes WR et WRU qualifient les chaussures imperméables résistantes à l’immersion et les chaussures de sécurité imperméables (tige déperlante). Quant à la norme ESD, elle qualifie les chaussures capables de dissiper les décharges électrostatiques.

Quelques métiers nécessitant le port de chaussures de sécurité

Certains métiers à risques exigent l’utilisation de chaussures de sécurité pour la protection des travailleurs. Grâce à ces chaussures et bottes de protection, ils sont à l’abri de grands nombres de blessures qui sont souvent associés à l’impact d’un objet lourd ou la perforation. Les conditions de travail déterminent la chaussure de sécurité adaptée. Parmi les secteurs à risque, on peut citer les métiers reliés au chantier BTP, manutention de charges, entretien des sols, travaux électriques, cuisines et ateliers de fabrication alimentaire, laverie, pêcheries, espaces verts et autres travaux extérieurs…