Prévenir les risques psychosociaux en entreprise : guide en ligne

chaussures de sécurité
Vente en ligne de chaussures de sécurité
juin 24, 2020
Sécurité incendie au travail
L’importance de se former en sécurité incendie au travail
août 25, 2020
risques psychosociaux

La santé au travail est un sujet de plus en plus important au sein des entreprises. La prévention des risques professionnels devient l’affaire de tous, membres élus du personnel, direction, partenaires sociaux et pouvoirs publics, quelle que soit la taille de la société ou son secteur d’activité. Malgré tout, un nombre en constante augmentation de salariés reste toujours exposé à des conditions de travail pouvant potentiellement affecter leur santé et leur sécurité. Comment alors mieux prévenir les risques professionnels ?

De quoi s’agit-il ?

On désigne sous le terme de risques psychosociaux l’ensemble des dangers affectant un salarié dans le cadre de sa situation au travail. Parmi eux, on distingue plusieurs types de risques différents comme le stress, les violences exercées en interne ou en externe et le syndrome d’épuisement professionnel. Il est tout à fait envisageable que ces catégories se combinent et interagissent entre elles, ce qui augmentera nettement les conséquences pour le salarié.

Pour prévenir les risques au travail, il est essentiel que les membres du CSE (Conseil Social et Économique) soient régulièrement formés et sensibilisés à l’importance du lien entre sécurité et conditions de travail. Ces élus doivent notamment être en capacité d’exercer leur mission Santé, Sécurité et conditions de Travail (SSCT). Pour en savoir plus au sujet des formations SSCT, rendez-vous sur le site idprevention.com.

Quelles en sont les principales causes ?

Selon une récente étude de la Dares (Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques), près d’un tiers des sondés a ressenti le besoin de cacher ses émotions. Ils sont près des deux tiers à s’estimer soumis à un rythme de travail intense ou à des pressions répétées. Ils ont aussi l’impression de manquer d’autonomie. À travers ces précieuses remontées du terrain, on comprend rapidement que les origines de ce mal-être sont multiples. Il faudra donc définir plusieurs stratégies afin de prévenir les risques.

La direction et les membres du CSE vont pouvoir se concentrer sur six axes majeurs. Il s’agit de :

  • La charge de travail
  • Des exigences émotionnelles
  • Des marges de manœuvre et de l’autonomie
  • De l’insécurité sur le lieu de travail
  • Des rapports relationnels au sein de l’entreprise (au niveau hiérarchique et entre collègues)
  • Du dialogue concernant les objectifs à tenir et les méthodes pour y parvenir

De nombreuses conséquences

Il est indéniable que les risques psychosociaux ont un impact négatif sur la santé du salarié concerné. Ces effets ne seront pas exactement les mêmes sur tout à chacun et dépendront également de l’intensité et de la durée d’exposition au(x) risque(s). Sur le plan mental, on observe ainsi une augmentation des conduites addictives (consommation de tabac, alcool, drogues…) et une sensation de mal-être prononcée. Sur le plan physique peuvent alors apparaître des troubles musculo-squelettiques, une dépression, des maladies cardiovasculaires et parfois même des rechutes d’une maladie chronique.

Le salarié et son entourage ne seront pas les seuls à ressentir les effets. L’entreprise est elle aussi concernée. Cela se traduit par une logique augmentation de l’absentéisme, des problèmes de discipline et une dégradation du climat interne. Dans ces cas de figure, on remarque que le turn-over des effectifs explose. À terme, cela posera des difficultés à l’entreprise pour ses campagnes de recrutement. Il est également possible que la qualité de la production décline ce qui va réduire le taux de productivité global de l’entreprise. Toutes ces réactions en chaîne vont nécessairement nuire à l’image perçue à l’extérieur de la société. C’est pour cette raison que la prévention des risques est l’affaire de tous, que l’on soit salarié ou cadre dirigeant.

Comment les combattre efficacement ?

Tout d’abord, il semble important de faire taire quelques idées reçues sur cette question. Oui, ce risque concerne tout le monde dans l’entreprise. Personne n’est épargné. On remarque d’ailleurs que, dans la plupart des cas, ce sont les cadres les plus expérimentés et les plus investis qui expriment en premier un mal-être. De plus, le stress positif et qui vous facilite le travail n’est et ne restera qu’une utopie ! On confond souvent en effet le stress avec des notions telles que l’implication ou la motivation. Le stress chronique sera plus dangereux pour la santé en raison du temps d’exposition.

Pour combattre ces fléaux, seule la prévention a su démonter sa réelle efficacité. Il vaut en effet mieux prévenir que guérir comme dit le proverbe. Cela passe notamment par une organisation adaptée et en mesure de s’atteler à cette tâche. Pour être totalement efficace, il est primordial que le management soit également concerné. Il doit bien comprendre les raisons et les enjeux pour l’entreprise. Sur le terrain, cela se traduira surtout par des échanges fréquents et un dialogue constant. Oui, la prévention des risques n’est pas nécessairement synonyme de folles dépenses pour une entreprise. Elle a plus souvent besoin de temps pour être pleinement opérationnelle et efficace. Une telle démarche a pour effet immédiat de favoriser l’implication de tous les services, d’augmenter les collaborations entre eux et, au final, de contribuer à améliorer les résultats.